Attentat de Christchurch : une fillette de 5 ans «en train de mourir» dans les bras de son père

Au moins 49 personnes sont décédées et 20 autres ont été blessées sérieusement dans une attaque contre deux mosquées de la ville de Christchurch, en Nouvelle Zélande, ce vendredi. Alors que la communauté tente de se remettre de cette tragédie sans précédent, de nouveaux détails sortent dans les médias d’heure en heure.  

D’après des témoins de la scène, une fillette de cinq ans gravement blessée était dans les bras de son père qui lui aussi avait été blessé. L’homme tentait de consoler et rassurer sa fille à l’extérieur de l’une des deux mosquées de Christchurch. 

La fillette de cinq ans était dans un état critique. Son père savait qu’elle allait mourir si elle n’était pas immédiatement transportée à l’hôpital. 

« La fillette d’environ cinq ans était dans un état critique et son père aussi avait été blessé », a raconté Carl Pomare à Newstalk ZB. « Il essayait de la rassurer et je me suis dit “Allez, il faut que l’ambulance arrive!” »

L’homme a vu plusieurs personnes courir dans l’espoir de sauver leurs vies et il a dit que les coups de feu rapides ressemblaient au bruit de feux d’artifice. 

« J’ai vu des gens s’effondrer au sol. Ils se faisaient tirer devant mes yeux », a raconté Carl Pomare, encore sous le choc. 

Il y avait six ou sept cadavres devant lui. 

Carl Pomare et d’autres personnes ont décidé de tenter le tout pour le tout pour sauver la fillette. Avec l’aide de son père blessé, ils l’ont placé à l’arrière d’un véhicule pour la conduire à l’hôpital. 

Ils sont restés sur les lieux pour environ un an alors que le tireur était toujours en liberté. 

Quel acte héroïque!

Malheureusement, on ignore quel est l’état actuel de la fillette. 

Comme il s’agit d’une histoire en développement, nous mettrons ce texte à jour dès que plus de détails seront disponibles.