Une femme enceinte tuée et son bébé arraché de son ventre

À Chicago, une femme enceinte a été sauvagement assassinée suite à une annonce sur Facebook pour des vêtements pour bébés à donner. 

La pauvre femme a été étranglée, puis on a lui retiré son bébé de son ventre.

Les autorités ont annoncé qu’on ne craignait pas pour la vie du nouveau-né et que trois personnes avaient été arrêtées en lien avec cette sordide histoire.

Anthony Guglielmi, le porte-parole de la police, a indiqué que les accusations devaient être déposées dans l’après-midi de jeudi.

Le corps de la jeune victime de 19 ans qui était enceinte de 9 mois a été retrouvé derrière une demeure. 

La future maman avait été aperçue pour la toute dernière fois le 23 avril alors qu’elle quittait l’école. Dans les heures suivantes, des ambulanciers avaient reçu un signalement les avertissant qu’un nouveau-né avait des difficultés à respirer.

Le porte-parole de la police explique: “Nous croyons qu’elle a été assassinée, et nous croyons que le bébé a été retiré de force suite au meurtre”. Guglielmi a d’ailleurs qualifié l’affaire “d’acte de violence inimaginable”.

Selon ce qu’a révélé la chaîne WLS-TV, un employé du 911 aurait reçu un appel en provenance d’une femme de 46 ans qui affirmait avoir donné naissance à un bébé 10 minutes auparavant et que celui-ci rencontrait des difficultés à respirer.

La famille de la victime a expliqué qu’une femme l’avait attirée chez elle en lui offrant des vêtements gratuits, puis suite à la disparition de la jeune femme, ses proches ont organisé des opérations de recherche pendant trois semaines avant de découvrir enfin son corps.

Le conjoint de la victime et père du nouveau-né, Yiovanni Lopez, est allé visiter son bébé à l’hôpital et il l’aurait baptisé Yadiel.

Dans une entrevue accordée à WLS, le père s’est demandé: “Pourquoi ces personnes, pourquoi ces vilaines personnes ont fait ça? Elle ne leur a rien fait. C’était une très bonne personne.”